Nuée blanche 2018

Musée Aristide Bergès - Lorp Sentaraille - Ariège

 

040302

0610

 

 

 

 

 

 

 

 

Installation 300m²

Technique mixte : papier, fils nylon

 

L'art à l'Usine, pour son édition 2018, donne carte blanche à Emmanuelle Radzyner.

Avec une grande maitrise dans l'art de la transformation du papier, cette plasticienne grenobloise réalise des installations éphémères, spécialement conçues pour les lieux qu'elle investit et adaptées à leur histoire. Composée de multiples et de séries d'éléments le plus souvent de petite taille, chacune de ses installations devient, par le jeu de la répétition et de la prolifération de ses composantes, oeuvre à part entière, création unique qui envahit les espaces en les transformant. Le papier lui permet d'ouvrir un champ d'investigation insoupçonné, fécondé par ses rêves auxquels elle donne corps dans un langage qui lui est propre. Elle conjugue tout à la fois les possibilités infinies que lui permet ce matériau malléable à souhait et les transformations qu'elle sait lui imposer. Qu'il soit froissé, découpé, plié ou déchiré...elle joue également avec sa texture, sa couleur, sa taille, son épaisseur. Elle créé ainsi un vocabulaire original sans cesse renuvelé avec lequel elle investit chaque fois un lieu différent après s'être imprégnée de son histoire. Elle en prend possession, l'habite pleinement. Il devient source d'inspiration pour une nouvelle création qui reconfigure les volumes, transforme notre perception et nourrit notre imagination.

Monique Rey-Delqué Conservateur

 

L'envolée des oiseaux, comme une cascade inversée, devrait réjouir Aristide Bergès qui a du beaucoup rêver sur les jaillissements de l'eau tout en captant son énergie dans un autre langage, celui de l'ingénieur "ingénieux". C'est très beau et la poésie de l'installation dans ce cadre industriel fait penser à des scénographie de Jacques Tati.

Jacqueline Estades